Choisir l’investissement locatif adapté à votre situation : le dispositif Pinel

Point sur l’investissement immobilier en France

L’investissement immobilier est un choix populaire auprès des Français, et l’année 2016 n’a pas fait exception. L’an dernier a ainsi été l’occasion d’un maintien des taux de crédit à un niveau très bas, de même qu’une reprise des constructions dans le neuf, notamment grâce à des mesures incitatives telles que le nouveau prêt à taux zéro et les QPV (quartiers prioritaires de la politique de la ville)…

Les ventes ont augmenté, bien que l’offre de logements ne se soit pas développée aussi vite. Pourtant, la hausse des prix est restée limitée (1.2% sur toute la France au premier semestre), et les professionnels de l’immobilier s’attendent en majorité à une stagnation des coûts en 2017, aussi bien dans le neuf que dans l’ancien (pour 53% d’entre eux[1]).

Dans ce contexte propice à l’investissement, quels sont les choix les plus judicieux ?

Investir dans le neuf avec le dispositif PINEL

La première option est le dispositif Pinel, qui permet de bénéficier d’une réduction d’impôt sur le revenu par l’acquisition ou la construction d’un logement neuf et de sa mise en location pendant 6, 9 ou 12 ans.

En cas d’acquisition ou de construction d’un logement avant le 31/12/17, un particulier peut par exemple:

  • bénéficier d’une réduction d’IR de 12 à 21% du prix d’achat (dans la limite d’un plafond d’achat de 5500€/m² et d’un prix total de 300.000€).
  • En choisissant la durée de 12 ans, le particulier peut ainsi déduire jusqu’à 63.000€, donc 5250€ par an.
  • Néanmoins, le loyer appliqué et les ressources du locataire entrant sont plafonnés.

Une seconde solution méconnue : la loi PINEL pour les logements anciens réhabilités

La loi Pinel s’applique également aux logements anciens réhabilités, ce qui permet de la cumuler avec la déduction des travaux du revenu foncier et l’imputation de 10 700€ maximum sur le revenu global. Cette double défiscalisation est d’autant plus intéressante que les biens concernés sont souvent très attractifs par leur emplacement en centre-ville : ils sont plus faciles à revendre ou à louer. Enfin, le Pinel ancien réhabilité permet de défiscaliser dès l’année d’investissement, alors qu’un Pinel classique ne produit ses effets qu’à la livraison du bien.

Nous évoquerons les autres dispositifs dans un prochain article: pour cela inscrivez-vous par email (gratuit) pour être tenus informés:

[1] Baromètre Crédit Foncier/CSA sur le moral des professionnels de l’immobilier – avril 2017